top of page
Entrée château Mesnil Voisin en Essonne, classé aux Monuments Historiques

Le projet de restauration

1993 - aujourd'hui

30 ans de restauration

Un témoignage rare du XVIIème siècle sauvé de la ruine par une famille engagée.

travaux Mesnil-Voysin_edited_edited_edit
Compagnons-du-devoir-du-tour-de-france-r

Un chef d'oeuvre en péril
Un propriétaire passionné
Une équipe de compagnons du devoir
Un chantier au long cours

Dès l'achat en 1993, est lancé un des plus grands chantiers

de restauration du patrimoine privé.

La remise des Arts et Lettres honorera en 2011 cette aventure folle. 
Porté par une équipe de compagnons, le projet de restauration vise à retrouver

l'aspect originel du XVIIème siècle et se poursuit aujourd'hui. 

Un état des lieux d'abandon et de délabrement général
 

A son achat, le château ressemble à une vaste caserne dans un corset de ciment. Les appareillages de grès ne sont plus visibles, des lucarnes ont été supprimées et d'autres refaites au XIXème siècle en béton.

Toutes les huisseries des fenêtres seront recréées sur le modèle d’origine, retrouvé dans les ouvertures murées à la suite de l'instauration des impôts sur les portes et les fenêtres. Une grande fenêtre à meneaux de bois, avec ses six vantaux porte trente-six carreaux et nécessite quarante ferrures, sans compter les pattes de scellement. Pour installer des persiennes extérieures au XIXème siècle; chaque cadre de bois est fixé au ciment avec une douzaine de pattes métalliques, mutilant ainsi gravement les grès. Tous les modillons dans lesquels sont fichés les supports de gouttières sont à changer.  Les coyaux disparus sont à rétablir pour supprimer les gouttières et rejeter l’eau de pluie au pied des murs en évitant de lessiver les façades. Les toitures et souches de cheminées sont toutes à refaire. 

 

Lors de l’occupation en hôpital durant la seconde guerre mondiale, les sols sont recouverts d’un enduit armé d’un grillage à poules, qui en rouillant rend impossible toute récupération des terres cuites d’origine. Nous repartirons alors des poutres en coulant des dalles en béton allégé pour reposer de nouveaux sols. Les carreaux sont d’une taille d’un tiers de pied. Cette dimension utilisée au XVIIème siècle, augmentera suivant les époques avec les progrès techniques. L’intégralité des fluides et réseaux sont hors d’usage.

Un malencontreux bâtiment de service reliant le château aux communs, dénommée la verrue, construit à la veille de la révolution, doit disparaitre.
Le parc est abandonné, avec un miroir classique transformé en étang de Sologne et un grand canal disparu sous la tourbe et les arbres. Les douves encombrées de végétation ne laissent apparaître plus que l’arche centrale du pont. Les grilles du parc et celles du potager ont disparu. Seuls deux soupiraux de la cour d’honneur conservent leur ferronnerie.

Quelques chiffres
 

360 fenêtres à refaire
38 tonnes de plomb utilisés pour la réfection des toits pour les épis, double faîtage et lucarnes
500 tonnes de calcaire sur la terrasse

chantier restauration château Mesnil-Voysin.jpg

Principes du projet de restauration 
 

Malgré un état des lieux assez catastrophique, nombreux sont les points très positifs :

Une impression prenante d’un lieu magnifique mais oublié.

Il conserve ses vues, la beauté des bâtiments, le parc, la quiétude de la vallée de la Juine classée,

la situation entre Paris et Fontainebleau, à une époque où le grand Versailles n’existait pas encore.
Malgré la proximité de Paris et de la gare RER à 1500 mètres, l’environnement immédiat du château est incroyablement préservé.

La très grande homogénéité de l’ensemble, riche de tous ses éléments d’architecture, est entièrement classé

au titre des monuments historiques.

                                                           

Pour ressusciter ce patrimoine complet et exceptionnel, et relever ce challenge, des ateliers sont créés dans les communs avec une équipe de compagnons. Ainsi le Mesnil-Voysin ne sera pas seulement une aventure de pierres et d’arbres, mais aussi une formidable aventure d’hommes.

Au coeur de la démarche des propriétaires, l'idée que restaurer n’est pas reconstruire.                                                                                           

Une rénovation remet en état d’usage, une restauration retrouve l’état d’origine avec ses matériaux et ses techniques.

 

La renaissance du Mesnil-Voysin poursuivra notamment un triple objectif :

 - Restituer un témoin de l’architecture du début du XVIIème siècle, en gommant avec fidélité les restaurations malheureuses,
dans la tradition des savoir-faire d’autrefois et ainsi lui redonner un avenir.

 - Rendre à cette maison son rôle social : maison de famille, ouverture aux villages, aux initiatives,
aux associations tournées vers le Bien Commun.

 - Conserver et transmettre les valeurs techniques et culturelles attachées à ces grands monuments et mises en oeuvre dans ce chantier.

Le projet se poursuit aujourd'hui avec les travaux de la grande cour des communs et des pavillons d'avant-cour.
 

Monument historique

Tous ses caractères expliquent le classement du

Mesnil-Voysin comme monument historique dans son intégralité.

Chantier restauration château monument historique Mesnil-Voysin
bottom of page